La notion de savoir devenir

Les compétences ont toujours été définies en rapport à un travail à réaliser. Et ce travail, cette activité professionnelle sont généralement déjà déterminés, définis. Aujourd’hui, l’activité professionnelle et ses conditions d’exercices évoluent très rapidement. Il n’est donc plus suffisant de savoir-faire et de bien faire son métier activité.

Il est devenu indispensable de développer des « méta-compétences » pour ce que nous allons devoir-faire

Il s’agit de reconnaître et de d’intégrer des compétences transversales.

Elles seront au service du développement de nouvelles capacités, de connaissances ou de pratiques, que nous aurons prochainement à mettre en œuvre, et que nous ne connaissons pas encore.

 

Il s’agit d’abord d’une mutation de nos représentations sur le travail, sur les compétences et sur son propre potentiel

Cela peut-être rapide dès lors que l’on s’appuie sur un peu de méthodologie. Le savoir –devenir fait appel à des processus personnels structurés. Nos dynamiques sont déjà là, mais nous ne les connaissons ou ne les reconnaissons pas.

Nous proposons d’aborder cette notion de savoir-devenir, par l’entrée des compétences, des capacités et des processus individuels, autant en rapport au métier que l’on exerce, qu’aux métiers que l’on encadre ou que l’on accompagne.

 

• Un essentiel à retenir •

Tout mouvement vient de la rencontre de forces antagonistes.
L’immobilité est un grand facteur de déséquilibre.
Dominique Sinner